Anne-Marie G.

Commencée en 2009, c’est un ensemble d’Objets-Mémoires, constitués de plusieurs plaques de verre peintes ( grisaille, émail, jaune d’argent ) ou sablées superposées.

J’ai pris, comme motif, les maisons abandonnées de la Nièvre.
Différents thèmes y sont abordés : celui de l’enfance, ces maisons restent pour moi les premiers terrains de jeux et d’aventures, mais également, celui de l’absence et de la fuite, du silence et de l’indifférence, de la mort.
Je voulais représenter ce temps en suspens. Entrer dans ces maisons où rien, ou si peu, n’a été rangé, c’est pénétrer un espace où le deuil n’a pas été fait.

 

Publicités